Les orientés plaisir : une majorité

On peut qualifier cette nouvelle génération d’orientée plaisir. Par définition, une personne orientée plaisir chasse le plaisir et fuit la souffrance. Cela s’exprime par la recherche inlassable du moment de détente, de l’amusement et se caractérise par une passivité totale. Elle ne s’investit que très peu dans quelque chose et préfère laisser vagabonder son esprit sans se poser de questions. Dans certains cas, ces personnes préfèrent vivre leur rêve au travers d’autres personnes, le plus souvent qui leur sont étrangers, comme à la télé par exemple, plutôt que de se donner les moyens de les atteindre eux-mêmes.
La personne orientée plaisir est à mille lieux de l’existence des émotions fortes issues par exemple de l’accomplissement, du résultat fruit d’un acharnement… Bien sûr, ces personnes peuvent avoir des objectifs par-ci par-là mais elles n’ont pas forcément une mission de vie.

En plus de cette première catégorie, nous pouvons en définir deux autres. Il y a les orientés résultat. Une personne orientée résultat travaille dur dans le but d’obtenir le fruit de ce travail  : le respect des autres, la gloire, l’argent…Elle a donc un ou des buts précis. Dans la majorité des cas, elle est prête à beaucoup pour arriver à ses fins. Ce genre de personne peut facilement s’infliger un travail qui ne lui plait pas juste parce que l’issue de celui-ci la récompense, l’intéresse.  Il y a deux problèmes majeurs avec ce type de personne. Le premier est que, dès que le résultat sera obtenu, il n’y aura plus autant de raisons de travailler aussi dur. En effet, on sait tous que travailler pour maintenir un résultat est beaucoup moins excitant que travailler dans l’objectif d’obtenir un nouveau résultat. Le deuxième problème réside dans les limites qu’on se fixe à soi-même. En effet, la personne va se fixer un objectif qui va être bien souvent sous-estimé par rapport ses capacités. Pensez bien que les limites que vous vous fixez sont des limites virtuelles…

Puis il y a les orientés processus. Bien sûr, la personne orientée processus a un intérêt pour les résultats qu’elle obtient mais ce n’est pas une finalité, elle est là pour le processus. C’est-à-dire qu’elle focalise son attention sur son apprentissage dans sa démarche vers un but déterminé. En effet, dans celle-ci, elle grandit, s’instruit, tire des leçons de ses erreurs, élève son esprit. Elle ne se focalise pas sur le but parfois non atteint et a une capacité à rebondir notable. Elle est consciente que le fruit de sa démarche est pour la plupart du temps plus important que le poids du résultat lui-même. Elle est là pour baisser la tête et bosser sur ce qu’il y a à bosser et en tirant tous les enseignements possibles.

Evidemment, il est rare qu’une personne s’inscrive totalement dans une catégorie. On parlera plutôt de tendance au vue de l’orientation de vos actions.
Maintenant, prenez 5 minutes et posez-vous la question : « Dans quelle catégorie je suis ? ». Si le résultat vous satisfait, vivez votre vie à fond. Si vous sentez que vous vous limitez dans votre vie actuelle et que vous voulez vous lancer, poursuivez la lecture.