La sécurité financière au service du bonheur

Qui ne s’est jamais senti fier après avoir terminé une course sportive, fini de peindre un tableau, après avoir passé une audition de musique ou réalisé un projet personnel quelconque. Il n’est pas nécessaire d’accomplir quelque chose d’extraordinaire pour se sentir fier de soi. En effet, en premier lieu, le fait de finir ce qu’on avait prévu est une première source de satisfaction car l’homme est paresseux par nature et abandonne donc très vite. Ce sentiment est d’autant plus renforcé si cela est fait avec brio. De manière générale, la satisfaction sera proportionnelle à la difficulté du projet. On peut ainsi définir le bonheur à travers le sentiment d’accomplissement dans la réalisation.

Mais, pour que ce sentiment de bonheur soit pleinement profitable, il ne faut pas qu’il soit parasité par d’autres préoccupations. Il faut donc subvenir au préalable à des besoins primordiaux  : santé, stabilité financière et amour. En effet, par exemple, si vous n’êtes pas en bonne santé, le reste ne vous intéressera pas. Mais, regardons la hiérarchie des besoins selon Maslow, la façon classique d’être heureux. Il y a 5 niveaux selon lui :

  • Le 1er niveau dit que les besoins physiques et physiologiques doivent être satisfaits  : la nourriture, un foyer et de l’eau par exemple.
  • Le 2ème niveau parle de la sécurité notamment financière et de la santé.
  • Le 3ème niveau exprime l’appartenance que ce soit à une famille ou à un groupe d’ami. Il traduit notamment le sentiment d’amour.

    Donc dans l’ordre la santé, la richesse et l’amour. En effet, l’argent ne fait pas le bonheur, mais le manque d’argent lui nuit puisqu’il ébranle la stabilité. Pour autant, il ne faut pas forcément faire partie des plus riches, mais vous devez satisfaire vos besoins physiques et avoir une marge de sécurité, c’est-à-dire de l’argent sur votre compte en banque. Si à chaque fois que vous recevez une facture vous êtes mal, votre vie privée va en pâtir. Le sentiment d’amour quant à lui permettra un équilibre émotionnel. Ces trois besoins socles sont au service de deux besoins supérieurs.
  • Le 4ème niveau on retrouve parmi eux l’estime, qui  correspondent aux besoins de considération, de réputation et de reconnaissance, de gloire … de ce qu’on est par les autres ou par un groupe d’appartenance. La mesure de l’estime peut aussi être liée aux gratifications accordées à la personne.
  • Tout en haut, le 5ème niveau, le besoin convoité : l’accomplissement. Il correspond au besoin de se réaliser, d’exploiter et de mettre en valeur son potentiel personnel dans tous les domaines de la vie. Ce besoin peut prendre des formes différentes selon les individus. Pour certains ce sera le besoin d’étudier, d’en apprendre toujours plus, de développer ses compétences et ses connaissances personnelle, pour d’autres ce sera le besoin de créer, d’inventer, de faire…

Le bonheur est donc une compilation d’éléments que vous devez gérer correctement dont la sécurité financière avec comme point d’apogée l’accomplissement vécu au travers de réalisation de projets, d’apprentissages ou de toutes choses qui permettent le développement personnel.